Inhumation de l’urne au cimetière

Inhumation de l'urne au cimetière

L'autorisation d'ensevelir l'urne au cimetière de votre choix doit être demandée aux services communaux concernés. Vous pouvez opter pour l'acquisition d'une nouvelle sépulture/d'un nouveau caveau ou demander que l'urne soit inhumée dans la sépulture/le caveau que vous possédez éventuellement déjà.

Prolongation/renouvellement de la concession

Dans ce dernier cas, la prolongation de la concession existante vous sera systématiquement proposée, puisqu'un temps de repos obligatoire de dix ans doit être pris en compte (y compris en cas de crémation).
Quelle que soit la solution choisie, le propriétaire de la sépulture a le droit de réclamer le renouvellement de la concession arrivée à échéance, aux conditions et tarifs en vigueur à cette date. Les conditions et tarifs sont établis par la commune.

Nouveau: vous pouvez désormais opter pour une parcelle d'inhumation de l'urne ou un caveau pour urne au cimetière de votre choix. Peut-être avez-vous déjà remarqué ces petites tombes dans les cimetières ?

Attention: si le défunt ne résidait pas dans la commune où se situe le cimetière, il se peut que vous soyez redevable d'une taxe ou que la sépulture, le caveau, la parcelle d'inhumation de l'urne ou le caveau pour urne vous soit cédé à un tarif réservé aux non-résidents.

Back to Top